Recensement

Dès sa création, ARLoD recense les défibrillateurs utilisables par le public (non médecin). ARLoD a, dans un premier temps (2010 et début 2011), concentré ses efforts sur des régions pilotes répondant ainsi à une demande d’étude de faisabilité demandée par le Ministère de la Santé (Direction Générale de la Santé).

Depuis 2011, le recensement est étendu à toute la France.

Le travail de recensement ne s’arrête jamais !

Le fichier ‘’défibrillateurs’’  d’ARLoD s’est complété avec l’aide d’acteurs locaux dans de nouveaux départements comme le Haut Rhin, la Meuse, le Tarn, l’Isère, la Charente Maritime. Cela montre qu’il s’agit avant tout de volonté plus que de moyens. Remercions toutes celles et ceux qui y ont contribué !

Chacun d’entre vous peut déclarer des défibrillateurs, cliquez ici.

Du nouveau à Paris

Le Conseil municipal de Paris a voté à l’unanimité le vœu suivant :

  • ‘’Que la Maire de Paris dresse le bilan du plan de déploiement des défibrillateurs cardiaques externes impulsé en 2007",
  • "Qu’un véritable travail de concertation soit mené avec le Conseil régional de l’ordre des pharmaciens d’Ile-de-France de même qu’avec la Chambre départementale des pharmaciens de Paris, afin d’élaborer une campagne de déploiement et d’équipement des officines parisiennes en termes de défibrillateurs cardiaques externes‘’.

Un véritable travail de recensement et de localisation des défibrillateurs à Paris va ainsi pouvoir se mettre en place. ARLoD est partie prenante de ce travail.

(Pour information : 1 200 arrêts cardiaques /an à Paris intra-muros et 3 000 chaque année pour le grand Paris (75, 92, 93 et 94).